LES AMIS DE FAMBINE -

Publié le par maite-infos

LES AMIS DE FAMBINE -

"Vous pouvez devenir collecteur de bouchons de liège pour l'association !

En effet ces bouchons sont ensuite revendus par l'association à un producteur d'énergie, et l'ensemble des recettes est directement investi dans les actions mise en œuvre sur l'ile de Fambine. Achat de fournitures scolaires, construction réservoirs d'eau, construction d’écoles et autres."

LES AMIS DE FAMBINE -

"Les origines de l'association

C'est lors d'une rencontre à Fambine en décembre 1998 avec Kéba Thiam, nouvel instituteur du village, et Paulette Mandelbaum, professeur au Collège Montalembert-Notre Dame à Toulouse, que le projet d'aider l'école prend forme.

La volonté et l'engagement des femmes de Fambine vis-à-vis de l'école étaient forts, mais il manquait alors fournitures scolaires et moyens financiers pour développer l'éducation.

Grâce au jumelage entre l'école Montalembert-Notre Dame de Toulouse et l'école de Fambine, la première réalisation commune a été un livre de contes réalisé par les enfants durant l'année scolaire 2000-2001.

Cette première action, appuyée par le Rotary Club de Portet-sur-Garonne, permit de financer une deuxième classe équipée qui fut inaugurée le 3 avril 2001 à Fambine par 11 futurs membres actifs de l'association.

Depuis, les échanges entre Toulousains et Fambinois se multipliant, l'association "les Amis de Fambine" a été créée en septembre 2001.

Avec le soutien de l'école Montalembert, du Rotary Club et surtout de toutes les personnes motivées par le projet, de nombreuses actions ont vu le jour favorisant le développement culturel et économique de l'île, la plus retentissante étant l'électrification du village par groupe électrogène inaugurée en mai 2003.

Bien sûr, l'association n'est pas destinée à "européaniser" l'économie et la culture locale, mais elle s'attache à favoriser le développement culturel et économique de l'île initié et motivé par les Fambinois eux-mêmes.

Lors d’un voyage à Fambine en mai 2003, de nouveaux besoins ont été identifiés et de nouveaux projets ont vu le jour : étude de cultures en eau saumâtre, acheminement de l'eau, création du dispensaire, etc."

Publié dans infos

Commenter cet article