L'HISTOIRE DE LA VACHE QUI RIT COMMENCE PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Publié le par maite-infos

L'HISTOIRE DE LA VACHE QUI RIT COMMENCE PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

J'ai toujours dans le réfrigérateur une boîte de "vache qui rit". J'utilise régulièrement ce fromage pour donner une onctuosité aux veloutés de légumes.

Je me suis documentée sur l'origine de ce fromage. J'ai trouvé son histoire intéressante. Je vous la livre ci-dessous :

  

"Son histoire ne débute pas dans une quelconque crèmerie mais dans les convois de ravitaillement de la Première Guerre mondiale.

Le père du fromage "la vache qui rit" est Léon Bel (1878-1957), un jurassien affineur de comté.

Lorsque la guerre éclate en 1914, il est affecté au régiment de ravitaillement en viande fraîche, qui ne dispose pas d'emblème.

Un concours est donc lancé pour remédier à cette absence. C'est une vache hilare, créée par Benjamin Rabier, un illustrateur connu à l'époque qui est retenue. Elle est baptisée "wachkyrie" pour se moquer des Walkyries, figures mythologiques allemandes utilisées comme emblème par les transports allemands.

Une fois la guerre terminée, Léon Bel retourne dans son Jura natal et y fabrique un fromage fondu qui se conserve longtemps. Il décide de le commercialiser. Il décide de reprendre l'emblème de son régiment pendant la guerre. Il en achète les droits et nomme son fromage "La vache qui rit".

Il va même faire appel à Benjamin Rabier pour améliorer son logo.

L'épopée de "La vache qui rit" est lancé !

Prenez-le temps de visionner la vidéo qui suit :

 

Publié dans Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article