SOUVENIRS D'ENFANCE

Publié le par maite-infos

SOUVENIRS D'ENFANCE

- Bernadette, peux-tu me raconter ton enfance ?

- Je suis née le 9 février 1946, je suis la 11ème de 15 enfants.

En 1949, mes parents ont reçu le prix Nestlé comme en témoigne la photo ci-dessous, la famille s'est ensuite agrandie de jumeaux.

SOUVENIRS D'ENFANCE

- Dans mon enfance, nous habitions "une petite maison" dans un "petit village"dans le Gard, pas loin de Nîmes.

Ma Maman savait tout faire, la cuisine, la couture, le tricotage, le rapiéçage et surtout elle n'avait pas son pareil pour accommoder les restes.

Mon Papa travaillait dur aussi. Il cultivait la vigne et les légumes.

Il avait deux vaches qui nous donnaient du lait.

Maman faisait le beurre et le fromage.

Lorsqu'une vache vêlait, 4 ou 5 mois après (je ne me rappelle pas exactement), mon Père tuait le veau. Nous conservions la viande à la cave.

Chaque année, mes Parents élevaient deux cochons. Les voisins venaient les aider pour les transformer en saucisse, saucisson, boudin, jambon, fritons.

L'hiver 56 m'a particulièrement marquée. Nous n'avions aucun confort, juste une cabane "au fond du jardin" en guise de toilettes. Comme la plupart des personnes de ma génération, nous n'avions pas de salle d'eau. Pour nous laver, nous faisions chauffer de l'eau que nous mettions dans une cuvette.

Nous avons beaucoup souffert du froid. Nous dormions 5 dans le même lit. Nous prenions un gros caillou dans le champ et le mettions au-dessus de la cheminée. Une fois chaud, nous l'enveloppions d'un chiffon et le placions au fond du lit pour réchauffer nos pieds.

A 12 ans je souffrais de maux de tête terribles, je tombais dans les paumes.

Papa m'a conduite chez un guérisseur qui lui a dit : "Ne cherchez-pas, c'est l'appendicite".

La maîtresse ne me voulait plus en cours car je me trouvais mal. Un de mes frères venait me chercher pour me ramener à la maison.

Le jour de ma communion j'ai fais un malaise dans l'église. Mon beau-frère m'a ramenée chez moi et m'a couchée.

J'ai connu "le confort" chez mes parents à 19 ans.

Ma maman nous a quittés l'année de mes 20 ans. Mon Papa est resté seul jusqu'à son départ en 1990.

Un de mes frères jumeaux est parti les rejoindre en 2016.

Nous nous entendons tous très bien. Nous formons une belle famille.

J'ai rencontré mon mari le 3 juillet 1972, nous nous sommes mariés 5 mois après.

Ma fille chérie fêtera ses 40 ans dans quelques jours. Je suis grand-mère d'un petit garçon de 8 ans.

J'ai la nostalgie de mon enfance malgré les privations et le manque de confort.

Je pense très souvent à mes Parents et je les remercie de l'AMOUR qu'ils nous ont donné.

Cet AMOUR me réchauffe le CŒUR encore aujourd’hui.

Merci Bernadette pour ce témoignage des plus émouvants que tu as bien voulu m'autoriser à publier sur mon blog.

Je te souhaite d'être heureuse auprès de ceux qui te sont chers et j'espère te revoir très bientôt lorsque la situation sera redevenue normale.....

Publié dans Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Joseph 01/04/2020 10:21

Beau témoignage d'une époque que j'ai bien connue et pas toujours bien vécue car nous avons le même âge avec Bernadette. Les familles nombreuses étaient courantes. J'espère que ce confinement remettra les pieds aux rescapés du COVID19 et leur permettra de réaliser qu'il faut s'aimer vivants!!!

guy59600 31/03/2020 19:39

une belle famille et tout ce quelle dit c'est bien vrai et nous ne sommes pas mort pour ça a a l'école en culotte courte par tous les temps maintenant 5 mm de neige et les bus ne passent plus et ont s'amusés bien quand même
excellente soirée bisous

maite-infos 31/03/2020 20:37

Très très belle soirée Guy. Prend soin de toi et de tes proches. Bisous