LA LUNE BLANCHE

Publié le par maite-infos



P1100567 (Copier)

Photo prise ce soir, quelques heures avant
la pleine lune.



Poème de Paul VERLAINE

La lune blanche

Luit dans les bois ;

De chaque branche

Part une voix

Sous la ramée...

O bien aimée.

L'étang reflète

Profond miroir,

La silhouette

Du saule noir

Où le vent pleure...

Rêvons, c'est l'heure.

Un vaste et tendre

Apaisement

Semble descendre

Du firmament

Que l'astre irise...

 

C'est l'heure exquise.

Verlaine

-

 

Publié dans Poêmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Smidts Roberte 23/08/2013 20:50


Belle photo !!! J'aime Paul Verlaine.. Merci. Bisous. Roberte.

jean 21/08/2013 23:34






O Lune !


 


O Princesse des Cieux, Fille du Roi Soleil,


Dans ce féerique spectacle sans pareil,


Où Tu évolues jusqu'à la plénitude,


Majesté suprême de l'infinitude,


Couronnée d'un halo de lumière argentée


Incrusté d'étoiles, pierres du firmament,


 Cadeau légendaire mille fois par l'amant


Décroché de l'inaccessible voie lactée,


Offrande fabuleuse à la Bien-Aimée,


Qui, alors, de la même passion animée,


Donne, comme gage de son Amour, son cœur.


Mais, pour se préserver de toute rancœur,


La Belle rend la Lune à son destin,


En la reposant dans son céleste écrin.


Retrouvant alors toute sa magnitude


Elle affranchit les cœurs de la solitude,


Diffusant jusqu'au fond de tout être


Une immense sensation de bien-être.


Puisses-Tu, ô Toi Princesse si lointaine,


Régner éternellement en Souveraine...