LÉGENDE NIPONNE : PRINTEMPS ET CERISIER

Publié le par maite-infos


P1130605



Hakimaha était l'une des plus jolies princesses du royaume des mers.

Sa beauté était connue de tous et partout, au-delà de tous les horizons.

Vive, espiègle, rieuse, ne pensant qu'à s'amuser avec les dauphins, les marsouins, il lui arrivait d'emprunter le char de son oncle, le dieu de la mer.

Un jour, le dieu des vents, jaloux de Hakimaha qui avait repoussé ses avances, se déchaîna pour lui être désagréable. La princesse perdit le contrôle de l'attelage et le char s'abîma sur les rochers du Japon.

Le dieu des mers ne fut pas content. Il devait punir Hakimaha qui avait désobéi. Mais il aimait cette princesse jolie et souriante. Il pensa la transformer en île, en rocher mais se dit qu'une île, qu'un rocher ne souriaient pas.

Alors il pensa la transformer en montagne dans cet archipel du Japon où elle avait commis sa faute. Mais, si une monagne sourit avec sa couronne de neige, et ses garnitures végétales, elle ne connaît pas cette douceur des marées qui sont douces au peuple des mers.

Le dieu des mers réfléchit et, enfin, un sourire illumina son visage courroucé. Il transforma Hakimaha en cerisier pour qu'elle puisse continuer de sourire, chaque année, au retour du printemps et pour qu'elle ressente toujours la douceur perpétuelle des caresses de marée.

De ce jour, Hakimaha s'est appelée "Fleur de Cerisier et le Cerisier a fleuri sur la terre du Japon !

(j'ai relevé ce texte sur le livre de FREDERICK Robert "L'influence de la lune sur les cultures" qui appartenait à mon Papa).

-

Publié dans Histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Smidts Roberte 09/05/2014 19:55


Très belle histoire, que je ne connais pas. Vive les cerisiers !!! Merci. Bisous. Roberte.