COMPLÉMENT D'INFORMATIONS SUR LA CULTURE DU VERS A SOIE DANS LES CÉVENNES

Publié le par maite-infos

Suite de ma publication du 31 janvier 2019 que je vous invite à revoir en cliquant sur le lien ci-dessous.

Hier après-midi, Hélène (Cévenole de 94  ans) m'a téléphoné pour me dire qu'elle avait pensé à moi à la lecture de l'article du journal MIDI-LIBRE paru le matin même.

Gentiment elle m'a lu l'article au téléphone, heureuse de m'apporter d'autres précisions. Après quelques clics, j'ai trouvé l'article sur le net que je retranscris :

"Ginette Michel, ouvrière dans les années 50,

a raconté le travail à la filature des Mages :

Le travail se déroulait autour de trois fonctions bien précises :

  •  La batteuse travaillait debout toute la journée.

Elle “cuisait” les cocons. Avec une brosse aux poils rigides, elle les battait pour trouver le début du fil en plongeant ses mains dans l’eau bouillante.

  • Elle mettait les cocons dans une poêle trouée et les transmettait à la fileuse, qui prenait le départ du fil et l’envoyait sur la bobine. Il fallait dérouler six cocons en même temps pour réaliser un fil dénommé 18/21, explique Ginette Michel.

Quand la fileuse apercevait la chrysalide dans le cocon, la fin du fil de soie était proche. Il fallait, sans perdre de temps rajouter un nouveau fil sur le dévidoir.

  • La noueuse s’occupait d’une rangée complète de quinze fileuses. Elle était là pour nouer les fils qui se cassaient. Certains jours, tout marchait bien, d’autres fois, avec des cocons de mauvaise qualité, les fils cassaient souvent. En fin de journée, les fileuses “tombaient” les bobines pour sortir l’écheveau de soie qu’elles tordaient : c’était de toute beauté !

Les surveillantes inspectaient le travail et donnaient bons et mauvais points.

Quand tout s’était bien passé, chacune était fière de voir le sourire des chefs. Des hauts et des bas, du travail, des engueulades, des fous rires, de la fatigue… Mais que de bons souvenirs !

C’était notre jeunesse !"

Mais, l’histoire de la soie en Cévennes s’est achevée.

 

 

COMPLÉMENT D'INFORMATIONS SUR LA CULTURE DU VERS A SOIE DANS LES CÉVENNES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article