750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des informations, des recettes de cuisine....

LE BASSIN D'ARCACHON (2ème JOUR)



P1100897 (Copier)

"Départ de l'hôtel pour Gujan-Mestras surnommée "la ville aux sept ports".

Elle est considérée comme la capitale de l'ostréiculture arcachonaise avec ses cabanes à toitures de tuiles, ses chenaux encombrés de pinasses.

P1100887 (Copier)

La ville a fait de la coccinelle son emblème, enfin...en trichant un peu. Elle remplace joliment un coléoptère qui fit des ravages dans les vignes au début du siècle, le "barbot", nom dont les Gujanais furent affublés par les communes voisines.

Aujourd'hui, il n'existe plus de traces de ces vignoles.

La construction navale fait partie intégrante de l'histoire de la ville comme en témoigne le port de Larros où l'activité y est bien présente.

Arrêt à Larros, le plus ancien des 7 ports :

Visite guidée de la Maison de l'huître avec projection d'une vidéo.

N'hésitez-pas à cliquer sur le lien suivant :

 

link 



P1100899 (Copier)  P1100900 (Copier)


le déjeuner d'huitres

Le déjeuner d'huitres (1735)
de Jean-François de Troy (Musée Condé - Chantilly).


Depuis les origines, l'espèce d'huitres


P1100904 (Copier) 

qui régnait en maîtresse absolue sur le Bassin d'Arcachon était l'huître plate ou gravette (ostrea-edulis). Mais quelques coups du sort devaient mettre un terme à cette domination.

Aujourd'hui,

la japonaise demeure la seule huître élevée au sein du Bassin

et s'il reste bien quelques gravettes, elles ne subsistent plus qu'à l'état sauvage.

Entre le captage des larves et la dégustation des huitres,

plus de trois années d'un travail de tous les instants auront été nécessaires.

Préalablement au captage (opération consistant à fixer les larves d'huitres sur les collecteurs.),

 les parqueurs procèdent tout d'abord au "chaulage"des tuiles qui doivent servir de collecteur.

P1100902 (Copier)

Le mélange de chaux et de sable dont les tuiles sont recouvertes facilitera plus tard le décrochage des jeunes huîtres lors de l'opération de "détroquage".

La mise en eau des tuiles chaulées ne peut cependant s'effectuer que peu de temps avant le captage, car plus la surface des tuiles sera propre et lisse au moment de leur immersion, plus les chances de voir les larves d'huîtres s'y fixer seront grandes.

Puis vient l'époque du captage du 'naissain", l'opération sans doute la plus redoutée chaque année par les ostréiculteurs puisqu'elle conditionne l'ensemble du processus de production.

En général le captage intervient vers le mois de juillet, mais de nombreux éléments sont susceptibles de venir perturber la ponte des oeufs, à commencer par

la température de l'eau qui doit impérativement atteindre 22,5°.

D'abord invisibles à l'oeil nu, les larves vont peu à peu se développer et atteindre une taille de 3 à 4 centimètres au bout de 8 mois environ.

Les ostréiculteurs sortent alors les tuiles des collecteurs et les ramènent au port où ils procèdent au "détroquage".

Cette opération qui demande une grande habilité technique, consiste à décrocher les jeunes huîtres à l'aide d'un couteau spécial. Une partie importante du naissain

(nom donné aux larves d'huîtres que les ostréiculteurs cherchent à fixer sur les collecteurs)

récolté disparaît inévitablement lors de cette manipulation.

Les jeunes huîtres sont ensuite placées dans des poches constituées de grillage plastique

P1100910 (Copier)

puis déposées dans des parcs spécialement aménagés où elles poursuivront leur développement à l'abri des courants marins et des prédateurs pendant près d'un an.

Devenues plus robustes, les huîtres seront alors transportées dans des parcs situés à proximité des nombreux chenaux qui s'étirent au sein du Bassin d'Arcachon. Les eaux vives qui parcourent ces chenaux apportent en effet à l'huître une nourriture suffisante en plancton, et les courants marins qui s'y manifestent lui donnent progressivement une forme régulière et allongée.

Au bout de trois ans, les huîtres ont atteint leur maturité

et sont extraites des parcs afin de subir l'opération de "trompage".

Il s'agit de les déposer pendant quelques jours dans des bassins spécialement aménagés -les claires- où elles libèrent le sable et les algues qu'elles contiennent.

Le trompage permet également d'habituer les huîtres à ne plus respecter le jeu des marées et à rester fermées lors de leur expédition.

Enfin sorties des claires, les huîtres sont immédiatement mises en bourriches et expédiées."

Après la projection d'une vidéo très intéressante sur les différentes manipulations de l'huitre, nous avons fait une petite halte par la boutique :

P1100908 (Copier)

P1100909 (Copier)

P1100912 (Copier)

 

Pour le plaisir d'un grand nombre d'entre-nous, la visite s'est terminée par une délicieuse dégustation d'huitres.

P1100913 (Copier)

 

P1100914 (Copier)
P1100905 (Copier)

P1100915 (Copier)

Nous avons passé une très belle journée.

-

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
maite-infos

Mon plaisir : faire plaisir à ma famille et mes amis, en préparant des petits plats simples mais relevés avec.... beaucoup d'amour.
Voir le profil de maite-infos sur le portail Overblog

Commenter cet article

vikki 22/09/2013 09:32


bonjour


voila de bien jolies photos .


merci du partage .


bon dimanche

maite-infos 23/09/2013 13:35



J'ai visité ton blog, tes photos sont très belles aussi.


Je connais Forges les Eaux, j'ai de la famille à Rouen.


Très bonne journée. Bisous.



Smidts 20/09/2013 13:17


Belle 2ième journée. Nous avons visité les parcs et avons eu une belle vidéo, il y a un petit moment, car nous allons souvent jouer au golf à Gujan-Mestras. Bisous.
Roberte.

maite-infos 20/09/2013 13:53



La vidéo que nous avons vue est récente. As-tu cliqué sur le lien pour en avoir un petit aperçu ?


Très bonne journée. Bisous, bisous.



guy59600 20/09/2013 12:26


une superbe visite par contre je ne savais pas en ce qui concerne l'huitre qu'elle pouvait être les deux a la fois moi je vais souvent c'est a bouzygues dans l'hérault ou c'est pareil il y a un
énorme élevage d'huitres a l'étang de thau


je te souhaite un bon après-midi  bisous

maite-infos 20/09/2013 13:52



Nous allons aussi à Bouzigues. On dit que les huitres de mer sont plus salées, je les aime autant que les autres.


Très bonne journée. Bisous, bisous.