ENTRETIEN AVEC UN IMPRIMEUR

Publié le par maite-infos

ENTRETIEN AVEC UN IMPRIMEUR

 

- Bonjour Monsieur Roland Rouchet,

Vous avez exercé le métier d'imprimeur dans les années 50, pouvez-vous S.V.P. m'éclairer sur cette profession ?

- Dès que l'on prononce le mot "Imprimerie", on pense à Johannes Gutenberg.

Les deux sont liés, probablement par quelque chose d'important.

Je pense qu'il s'agit de la réalisation des lettres en plomb, car dans d'autres temps, elles étaient fabriquées en terre ou en bois.

Aujourd'hui, celles en plomb existent toujours, surtout par leur désignation qui est le "point".

Gutenberg est né vers les années 1400 à Mayence : il est donc Allemand !

Il a fait ses études de ciseleur, d'orfèvre ainsi que les alliages de métaux et c'est grâce à cela qu'il a choisi pour les lettres d'imprimerie un mélange savant : le plomb, l'étain et l'antimoine.

Toutes ces techniques lui ont permis de réaliser, de fabriquer de très belles matrices ainsi que des lettres de l'alphabet, le tout dans ce "savant" mélange de plomb, d'étain et d'antimoine.

Dans l'histoire, les premiers inventeurs de l'imprimerie furent les chinois.

En fait, on connaît peu de choses sur lui ! on ne sait pas comment il a appris la typographie.

Mais il y a un mais, plusieurs fois, il disparaît :

- On sait, maintenant que de 1434 à 1444, il est à Strasbourg

- On sait aussi qu'il a passé plusieurs mois à Paris

- De 1444 à 1448, il disparaît...etc

ENTRETIEN AVEC UN IMPRIMEUR

Qu'a-t-il fait durant ces périodes ?

Tout ne fut pas rose à ses débuts. Il est avec un associé.

A cette époque, les gens qui lisent sont rares ; seuls les riches et les étudiants peuvent se le permettre.

Etant "fauchés", ils imaginent pouvoir s'en sortir avec quelques ventes de bibles (livre le plus lu à l'époque) ; ils décident d'en sortir quelques unes le moins cher possible : économie sur tout : papier ordinaire, pas de papyrus, un vulgaire suffira.

Pas de chance, la vente ne marche pas. Ils n'en vendent que quelques unes et, de plus, tenez-vous bien, l'assossié disparaît avec le peu de sous qu'il y avait dans la caisse.

Gutenberg est spolié, il n'a plus rien ! Il est obligé d'emprunter ici et là ; tout le monde y passe !!!

Le drame, c'est qu'il n'a plus rien et ne peux rembourser, et là, de procès en procès, il ne s'en sort pas !!

Heureusement, dans la vie tout change et en janvier 1495, finalement, Adolphe II de Nassau (Luxembourg) eut pitié de lui et lui attribuera une pension à vie et le titre de gentilhomme de sa cour. Ce fut peu mais mieux que rien.

Johannes Gutenberg est décédé dans sa ville natale le 3 février 1468. A sa mort, il légua tous ses avoirs à l'Humanité.

- Que pouvez-vous me dire sur l'imprimerie ?

Je vous parlerai très peu de technique car c'est fastidieux, très vaste et compliqué.

Les mesures typographiques n'ont rien à voir avec notre système métrique actuel.

C'est un roi (je ne sais plus lequel) qui exigea que l'on prenne toutes les mesures de son pied, (oui, je dis bien de son pied), pour établir ces mesures.

L'élément de base est le "CICERO", (Ciséron de son vrai nom) ou en language courant le douze "Dz".

- Pourquoi ?

Parce qu'il est composé de 12 points. On n'a jamais voulu prendre le 10 car le Dz est plus pratique puisqu'il est divisible par 2, 3, 4, 6 alors que le 10 n'est divisible que par le 2 et le 5.

- Pouvez-vous m'expliquer ?

Lorsqu'on veut taper une lettre sur un PC pour ensuite l'imprimer, il faut, dès le départ, donner le nom de la police de caractère et sa taille. Ce sont des points qui existent toujours.

Le style de police de caractère utilisé pour la rédaction de ce texte est :

Le Times New Roman.

 

Merci de cliquer sur le lien ci-dessous, pour prendre connaissance du livre de Serge Cormier : "L'ECRIT et les normes typographiques"

Merci Monsieur Rouchet de m'avoir accordé un peu de votre temps.

Au plaisir de vous revoir.

Publié dans infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

guy59600 30/07/2016 21:52

superbe cet entretien et ce monsieur n'ai plus tout jeune et il nous apprend de belles choses sur ce personnage qu'était gutenberg
Bisous

Maïté 31/07/2016 16:52

C'est un charmant Monsieur, très intéressant.
Très beau dimanche. Bisous.