750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des informations, des recettes de cuisine....

CULTURE DU SAFRAN


P1110596 (Copier)


A 10 h 00, hier matin, nous avions rendez-vous avec

Madame Denise Soulier, safranière à Caussade  (82).

Cliquer sur le lien suivant pour mieux la connaître : link

P1110602 (Copier)


C'est dans sa safranière que Denise nous a gentiment et passionément conté sa vie de safranière.

P1110628 (Copier)


En effet, safranière signifie la personne qui cultive le safran ainsi que l'emplacement où le safran est cultivé.


P1110623 (Copier)


"A partir du Moyen-Age, le safran, appelé "safran de l'Albigeois" était cultivé dans la région de Caussade et faisait l'objet d'un commerce de dimension internationale.

En cuisine, il était considéré, par les populations nordiques, comme le meilleur safran de l'Europe de l'Ouest.

Des quantités considérables étaient acheminées vers Lyon pour la teinture de la soie.

Après une disparition brutale dans notre région au XVIIIe siècle, il est réimplanté en Quercy et Albigeois depuis une dizaine d'années.

Le safran provient du crocus sativus.

Il produit une fleur mauve en octobre et s'orne d'un pistil écarlate.

P1110597 (Copier)


On ne doit pas le confondre avec le colchique qui fleurit au mois de septembre dans les prairies humides de nos régions.

Les bulbes sont plantés pendant la période de dormance, de fin juin jusqu'à fin août.

Les fleurs, à peine ouvertes, sont cueillies tous les matins d'octobre.

C'est l'extrémité du pistil, formé de trois longs stigmates rouges, qui rend cette plante si précieuse.

L'émondage, qui consiste à prélever ces stigmates, se fait immédiatement après la cueillette.


P1110612 (Copier)


Le séchage doit être réalisé ausitôt.

Cette opération est la plus délicate à mener car c'est d'elle que provient, en grande partie, la qualité du produit final.

180 à 200 fleurs sont nécessaires pour obtenir 1 g de safran sec.

Un bon safran ne doit pas posséder de portions jaunes ou blanches et doit répondre à un taux d'humidité inférieur à 12 %.

Ainsi, le consommateur, tout en utilisant d'infimes quantités, pourra en apprécier tout son arôme.

Le safran est une épice : 0,5 g (300 filaments) suffisent pour aromatiser un plat pour 40 personnes.

Particulièrement apprécié dans les potages, les sauces accompagnant les poissons ou les viandes blanches, il se marie aussi parfaitement avec les gâteaux et toutes les crèmes avec l'orange, la pêche, la pomme ou la poire.

Il est recommandé de piler le safran, de le mouiller et même de le faire infuser pendant plusieurs heures dans le liquide presque bouillant qui servira à la préparation culinaire et de rajouter le tout dans le plat à la fin de la cuisson.

 

STAND D'INFORMATION ET DE VENTE EN 2013 DE DENISE SOULIER :

 

- Le lundi matin, du 1er décembre au 1er mars : de 9 h 00 à 12 h 00 à Caussade, au marché au gras dans la halle Bonnaïs.

- Le 24 novembre, au marché de Noël de Puy-L'Evêque.

- Le 1er décembre, au marché de Noël de Carmaux.

- Le 8 décembre, au marché de Noël de Belfort en Quercy.

- Le 15 décembre, au marché de Noël de Monteils.

- Le 22 décembre, au marché de Noël du domaine de Montels

Pour en savoir plus, merci de cliquer sur le lien suivant : link

 

Coordonnées de Madame Denise Soulier

5, rue Bourdelle

82300 Caussade

Tél. 05 63 65 13 80

Soulierspeleo@yahoo.fr

 

Un grand merci Madame Soulier pour le chaleureux accueil que vous nous avez réservé.

C'est avec un réel grand plaisir que nous reviendrons vous rendre une petite visite sur l'un des marchés qui auront lieu d'ici la fin de l'année.

A très bientôt, le plaisir de vous revoir et de vous écouter parler de votre beau métier.



P1110631 (Copier)

-

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
maite-infos

Mon plaisir : faire plaisir à ma famille et mes amis, en préparant des petits plats simples mais relevés avec.... beaucoup d'amour.
Voir le profil de maite-infos sur le portail Overblog

Commenter cet article
S

Bravo à Madame Soulier !!! C'est beaucoup de travail, pour quelques grammes. Beau reportage. Bisous. Roberte.
Répondre