GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -

Publié le par maite-infos

GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -

Le 14 mai 2018, Jean-Luc LACOME a ouvert sa boulangerie :

GRENAPAIN BIO

45, rue Castelbajac à Grenade (31330)

Tél : 07 67 84 14 47

Un doctorat en mathématiques en poche, développeur de logiciels depuis 25 ans, Il y a un peu plus de deux/trois ans, il décide de changer de vie.

La décision demande réflexion : Il est à la tête d'une entreprise qui compte deux salariés ainsi qu'un fichier clients.

Jean-Luc me raconte que sa démarche s'est faite en deux temps :

1) j'arrête mon métier. Qu'est ce que je veux faire ?

2) j'exerce un nouveau métier. Qu'est-ce que je peux faire ?

A ce moment là, j'ai ouvert le champ des possibles et je me suis dis :

- "Et bien, tu peux tout faire".

Je me repose à nouveau la question :

- Qu'est ce que tu veux faire ?

- Un métier manuel : BOULANGER.

J'ai été soutenu par mon épouse et mes trois enfants qui à l'époque avaient 17, 15 et 10 ans.

En parlant à ma famille de mes projets, celle-ci me rappelle un souvenir que j'avais oublié :

A 10 ans, je faisais du pain au son. Mes souvenirs remontent, c'est alors que je me rappelle que ma grand-mère était malade et qu'elle devait manger du pain au SON.

Dans ma tête d'enfant, je pensais soigner les gens avec du pain au SON.

Ma vision de la vie : "Améliorer la vie des gens".

Je voyais le métier autrement que faire de la baguette blanche.

Je veux travailler les blés anciens (rouge de Bordeaux, rouge du Lot ou petit épeautre) et faire du pain au levain.

J'ai appris le métier de boulanger à l' Ecole Internationale de Boulangerie à Sisteron.

J'ai fait un stage chez Rolland FEUILLAS, paysan boulanger à Cucugnan qui dit : "d'une société égocentrique, il faut passer à une société écocentrique".

Pour Jean-Luc, le boulanger doit valoriser le produit qu'il fait.

Si une baguette vaut 1 euro, elle représente beaucoup plus qu'un  euro car elle contient LA TERRE qui a fait pousser LE BLÉ, lequel a donné LA FARINE qui à son tour a donné LE PAIN.

Le lien entre le produit fini et l'origine végétale est perdu... Il est urgent de le retrouver.

Petite anecdote :

Il y a trois mois, Jean-Luc reçoit la visite d'Odile (octogénaire) qui lui dit :

- Vous êtes "un petit coquin".

Interloqué, Jean-Luc, répond :

- Et pourquoi ?

- Vous faites le même pain que ma mère! Pour la peine je vais vous porter une ardoise. 

 

GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -

Ci-dessous, une photo du blé rouge de Bordeaux :

GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -
GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -
GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -
GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -
GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -
GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -
GRENADE SUR GARONNE - JEAN LUC LACOME - UN CHANGEMENT DE VIE A 180 DEGRÉS -

Un grand merci Jean-Luc LACOME de m'avoir accordé un peu de votre temps si précieux.

Très bonnes vacances jusqu'au 29 août inclus.

Publié dans Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ancé 15/08/2018 17:02

Comme quoi, les maths mènent à tout, même revenir aux valeurs sûres. Merci Maïté pour ton reportage et bonne chance à ce généreux boulanger.

maite-infos 15/08/2018 17:29

Merci beaucoup Marie-Ange. Très très belle fête. Bisous