750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

infos

UN GRAND PAON DE NUIT DANS NOTRE JARDIN

Publié le par maite-infos

UN GRAND PAON DE NUIT DANS NOTRE JARDIN

 

Merci de cliquer sur les images pour les agrandir.

Quelle surprise pour Jean, ce matin, d'apercevoir, dans le potager, ce magnifique papillon qu'il appela : Grand Paon.

Pour avoir plus de précisions, j'ai fait "appel" à notre ami, Yves GRUFFAZ, qui m'a communiqué son nom complet :

GRAND PAON DE NUIT, son nom latin : SATURNIA PYRI.

Cette appellation lui vient de ses "ocelles"sur ses quatre ailes, qui rappellent les plumes du paon. Elles servent de leurre ou de moyen d'intimidation pour les prédateurs.

Après avoir passé l'hiver dans son cocon, la chenille, devenue chrysalide, se transforme en papillon vers avril-mai.

Le siège de l'odorat du mâle est localisé dans ses deux antennes. Elles lui permettent de trouver les femelles en suivant leurs phéromones sur de très longues distances (plus de 10  kilomètres).

Ce lépidoptère, avec ses quinze centimètres d'envergure, détient le record de taille chez les papillons européens.

Comme beaucoup d'espèces nocturnes, il ne possède pas de trompe. 

Il ne vit que quelques jours (une semaine en moyenne) sans s'alimenter et consacre sa courte vie pour l'accouplement.

 

 

UN GRAND PAON DE NUIT DANS NOTRE JARDIN
UN GRAND PAON DE NUIT DANS NOTRE JARDIN

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN

Publié le par maite-infos

FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN

Jeudi matin, le premier marché de dé-confinement s'est tenu au centre du village.

Quel plaisir de flâner à nouveau dans les rues, de retrouver les commerçants ambulants auxquels nous sommes tous attachés.

Malgré les contraintes dues au respect des normes de sécurité sanitaires : port du masque et distanciation, l'ambiance était joviale autant côté commerçants que clients : quelques mots échangés, des sourires "cachés" mais présents.

- Une seule entrée possible, l'Esplanade Marcorelle, avec barrière;

- Une policière municipale nous invite à nous désinfecter les mains;

- Un sens unique de circulation;

- Une distance minimale entre les étals et entre les clients;

- Une sortie obligatoire : sur la place du 11 Novembre.

FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN

Dimanche, la "Halle Gourmande" a réouvert ses portes,

les producteurs étaient au rendez-vous et nous aussi. 

FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN
FRONTON - MARCHE JEUDI MATIN - HALLE GOURMANDE LE DIMANCHE MATIN

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

CASTELNAU D'ESTRETEFONDS - NOUVEAU CONCEPT ORGANISE PAR DANY DORF - MUSIQUE ET SAVEURS A EMPORTER

Publié le par maite-infos

VENDREDI 8 MAI 2020 à 20 h 30

Commandez votre repas et dégustez-le

en musique en profitant d'un concert live privé.

CASTELNAU D'ESTRETEFONDS - NOUVEAU CONCEPT ORGANISE PAR DANY DORF - MUSIQUE ET SAVEURS A EMPORTER

En partenariat avec :



COUNTRY PIZZA / Chez JIMMY / 36 Bis Grande Rue, 31620 Castelnau-d'Estrétefonds / 05 61 35 18 49

LA CASITA/ Tapas bar & Restaurant / 1 Avenue de Toulouse, centre commercial l'Orée du village, 31620 Castelnau-d'Estrétefonds / 05 61 35 07 38

LA HALLE DE CAMPSAS (Iza Del) / Épicerie / 105 Rue de la Mairie, 82370 Campsas / 06 33 37 35 88

LA RECOLETA BRASSERIE / Restaurant / 46 Rue Castelbajac, 31330 Grenade / 09 84 31 65 43

L'ETANG D'O / Restaurant / 66 Avenue du Général Leclerc, 31340 Villemur-sur-Tarn / 05 61 09 02 38

MGL Taiteur (Maithéna) 44, avenue Adrien Escudier - 31620 Fronton/09 52 05 74 03

CAVE MOUISSET / Vins et spiritueux / 10 Allée du Général Baville, 31620 Fronton / 09 84 53 25 51

CHATEAU CAZE / Vignoble / 45 Rue de la Negrette, 31620 Villaudric / 05 61 82 92 70

N'hésitez pas à tenter l'expérience avec eux !
Pour plus d'informations envoyer un message,

à DANY DORF (06 72 06 08 65), il vous répondra avec plaisir.
 

CASTELNAU D'ESTRETEFONDS - NOUVEAU CONCEPT ORGANISE PAR DANY DORF - MUSIQUE ET SAVEURS A EMPORTER

Design : Camille DORF ACIN

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

LE TESTAMENT DU PÈRE NOE - A PROPOS DE LA BIODIVERSITÉ - PIERRE ANDRÉ MAGNIN

Publié le par maite-infos

LE TESTAMENT DU PÈRE NOE - A PROPOS DE LA BIODIVERSITÉ - PIERRE ANDRÉ MAGNIN

"Quand le père Noé mourut dans son sommeil à l'âge de 104 ans,

ses héritiers décidèrent de vendre sa petite maison.

On organisa des visites durant lesquelles

les intéressés purent voir les

lieux et constater le fouillis du jardin :

Avec ses mauvaises herbes et ses broussailles.

C'était vraiment la honte de ce quartier de villas, toutes bien entretenues.

D'ailleurs, les voisins disaient que le père Noé était un vieux fou qui lançait des cailloux sur leurs chats.

Finalement, la maison fut acquise par un Monsieur Martin qui cherchait une petite propriété depuis longtemps.

Et lorsqu'il annonça la bonne nouvelle à son épouse et à ses deux enfants, tous sautèrent de joie à l'idée de quitter leur appartement du centre ville.

- "Je vois déjà le nouveau jardin", lança la femme. On va le transformer entièrement et faire pousser les plus beaux rhododendrons du quartier."

- "Et moi, je veux un gazon bien plat pour jouer au foot avec mes copains", déclara l'aîné. "On le fera, dis Papa ?"

- "J'aimerais deux chats : un noir et un blanc", ponctua la cadette. "Tu me les as promis, n'est-ce pas ?"

Monsieur Martin jura que chacun verrait son désir exaucé.

Quant à lui, il rêvait d'un joli éclairage nocturne pour l'extérieur. Il travaillait à la banque, mais il avait toujours rêvé d'être régisseur de théâtre...

Vu l'état du bâtiment et du jardin, de grands travaux étaient nécessaires. Les Martin prirent donc rendez-vous avec plusieurs entreprises pour les jours à venir. Et comme ils avaient du bon sens, ils décidèrent d'aller immédiatement passer le week-end dans leur nouvelle propriété, afin de s'imprégner de l'ambiance du coin et d'étudier à fond l'état des lieux. Sacs de couchage, matelas gonflables, réchaud à gaz et affaires de rechange :

Ils semblaient prêts pour une partie de camping. Il faut dire qu'ils avaient l'impression de partir à l'aventure...

A vingt trois heures, les Martin se trouvaient dans le salon vide de leur nouvelle maison, digérant les raviolis en boîte qui avaient servi de souper. Ils étaient assis en rond, chacun sur son matelas, face à une grosse bougie bleue. La flamme animée projetait leurs ombres sur les murs nus et sur une vieille bibliothèque qu'aucun héritier n'avait voulu emporter.

Sur le plus haut rayon, Monsieur Martin remarqua quelques livres oubliés. Il se leva, et tendit haut la main pour les saisir.

Dans son geste, il fait tomber une enveloppe qui vola dans la pièce pour atterrir juste à côté de la grosse bougie. Dans la clarté de la flamme, on pouvait y lire :

POUR LES NOUVEAUX PROPRIÉTAIRES"

La famille resta un long moment sans rien dire, jusqu'à ce que Madame Martin saisisse l'enveloppe et l'ouvre délicatement. A l'intérieur, il y avait une lettre et un grand document soigneusement plié. C'était une carte de la propriété, dessinée à la main, avec d'innombrables annotations. 

- C'est du Père Noé, annonça-t-elle avant de commencer à lire d'une voix solennelle :

"Chers  nouveaux propriétaires,

Bienvenue dans votre nouvelle maison. Sachez que je l'ai construite moi-même, alors que j'étais jeune homme et que ce quartier était encore un coin de campagne avec de nombreux fourrés. 

Au fil des années, d'autres maisons se sont construites. A chaque fois, c'était pareil. Les propriétaires ont arraché les noisetiers, les cornouillers, les aubépines et les nombreux arbustes qui donnent aux oiseaux de bons abris pour leurs nids et des fruits pour l'hiver. A la place, ils ont aligné des murs de thuyas pour se cacher les uns des autres.

Il y avait de la prairie où poussaient des centaines de plantes qui fleurissaient en toute saison pour la joie des papillons, des criquets et des coccinelles. Ils ont bouleversé la terre et semé du gazon qu'ils ont ensuite abreuvé d'herbicides dans le but de faire disparaître la moindre trace de mousse. Puis ils l'ont tondu bien ras jusqu'au bord de leur propriété, transformant la nature en un simple tapis vert planté de rhododendrons, entretenus à grand renfort d'arrosage et éclairés toute la nuit à l'électricité. Lors des travaux, ils ont enterré les sources et asséché les mares, faisant disparâitre tritons, grenouilles et libellules. Et ils ont débarrassé leurs terrains de la plus petite branchette et de la moindre feuille morte, ne laissant aucun abri possible à la moindre bestiole. Enfin, ils ont lâché leurs chats qui ont mangé les inoffensives musaraignes, les jeunes oiseaux maladroits et les lézards engourdis par le froid.

J'ai vite compris que tout disparaîtrait sous ce déluge d'aménagements. Alors, j'ai entrepris un long travail pendant plusieurs années : organiser soigneusement mon jardin - aujourd'hui le vôtre, afin qu'il conserve des plantes et des animaux témoignant de la richesse originelle. Je me disais qu'un jour, peut-être, mes voisins changeraient d'idée, qu'ils apprendraient à aimer la diversité de la Création, et qu'ils ouvriraient enfin leurs propres terrains. Ils pourraient alors venir chez moi chercher des plantons et des graines, ou laisser tout naturellement pousser celles que le vent leur apporterait.

Sur cette carte, vous trouverez l'emplacement de toutes les espèces végétales que j'ai patiemment rassemblées dans cette propriété. Il y en a plus de quatre cents. Alors que vos voisins en ont une quinzaine seulement, dont la plupart ne sont pas indigènes.

Au fil de l'année vous serez surpris de constater comment elles se succède sur le même coin de terrain, donnant à chaque saison des fleurs et des parfums.

Mes voisins disent que ce sont des mauvaises herbes. Mais beaucoup se mangent, font d'excellentes tisanes ou soignent les petits maux. Pour les identifier et savoir comment les préparer, je vous ai laissé quelques livres.

Toujours sur la carte, sont indiqués les endroits fréquentés régulièrement par des animaux pour se reproduire, dormir ou passer la mauvaise saison. Le coin de sable où les lézard déposent leurs oeufs, la source où la salamandre pond ses petits. Le fusains qui nourrit le rouge-gorge. Le tas de bois sous lequel hiverne le hérisson. Les grands tiges sèches au coeur desquelles les pontes des sauterelles survivent au gel. Avec un peu de patience, vous pourrez voir vivre dans votre jardin une petite faune qui vaut les meilleures émissions de télévision sur la nature. Sur la bibliothèque, vous trouverez aussi quelques livres qui vous aideront à identifier insectes, oiseaux, batraciens...

Voilà. Vous avez entre les mains une véritable arche, un trésor de biodiversité. La constituer a été le travail et la joie de ma vie. 

Comme cette richesse n'a sûrement pas été mentionnée lors de la vente de cette maison, je tenais à vous le faire savoir pour que vous puissiez aménager votre nouveau cadre de vie en toute connaissance de cause.

Je vous souhaite à tous d'être très heureux dans votre nouvelle demeure.

C. Noé"

Les Martins se regardèrent sans rien dire pendant un long moment. C'est le fils qui prit d'abord la parole. 

"Tu sais, Papa, on n'est pas obligé de faire un terrain de foot dans le jardin. Il y en a un très grand juste à côté de l'école..."

D'une voix toute douce, la fillette enchaîna : "S'il y a un hérisson, ça me va aussi. On l'appellera Ernest et on lui donnera des fraises. On n'est pas obligé d'avoir des chats comme tout le monde."

Madame Martin, émue par ce que venaient de dire ses deux enfants, les serra très fort dans ses bras pour les remercier de tant de sagesse. "Pour les rhododendrons, on n'est pas obligé non plus. Je peux très bien épater les voisins en leur faisant goûter la meilleure cuisine aux herbes sauvages de tout le quartier!".

Debout face à la porte vitrée qui donnait sur la nuit du jardin, Monsieur Martin les écoutait, pensif.

Il se demandait s'il devait renoncer lui aussi à son bel éclairage lorsqu'il aperçut un triangle de trois petites lumières vertes qui se balançaient lentement dans les herbes folles. "Des vers luisants! Les enfants, venez vite voir, il y a trois vers luisants dans le jardin. Je n'en ai pas vus depuis que j'avais votre âge!"

Pierre André Magnin

LE TESTAMENT DU PÈRE NOE - A PROPOS DE LA BIODIVERSITÉ - PIERRE ANDRÉ MAGNIN

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN

Publié le par maite-infos

UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN

Depuis le début du printemps, je m'étonnais de ne voir aucune abeille sur les fleurs de pissenlits que je demandais à Jean de ne surtout pas tondre....

La semaine dernière, alors que je faisais un petit tour de jardin, manière de faire "quelques pas", j'ai tout d'un coup été entourée d'une colonie d'abeilles qui bourdonnaient et mon regard s'est porté sur un énorme essaim. Je n'ai pas demandé mon reste et j'ai appelé mon mari qui tout de suite à contacté M. ROMERA, l'apiculteur de notre village.

M. ROMERA est arrivé très vite, il venait justement de récupérer un essaim pas loin de chez nous.

Il a fait rentrer pratiquement tout l'essaim dans une ruchette dans laquelle il a placé un cadre avec du miel pour les nourrir. Il est reparti chez lui. Il est revenu récupérer la ruchette quelques heures après et nous a gentiment offert un pot de miel.

M. ROMERA nous a rassurés en nous disant qu'au début de l'essaimage les abeilles ne piquent pas. Elles n'ont pas de miel à défendre.

L'essaimage existe depuis des millions d'années, c'est leur moyen naturel de se multiplier.

Une fois sorties de leur léthargie les abeilles partent butiner pour nourrir les couvains.

La ruche augmente en population et devient trop étroite pour la colonie.

C'est à ce moment là, que "la reine mère" doit quitter les lieux et laisser sa place à "la nouvelle génération".

C'EST LA LOI DE LA NATURE.

Les abeilles qui restent dans la ruche choisissent entre 3 et 5 larves pour élire celle qui deviendra leur future reine.

La reine est exclusivement nourrie de gelée royale tout au long de sa vie.

Quant aux autres larves, elles sont alimentées de miel et de pollen.

La mère, des  milliers d'abeilles et de faux bourdons partent par beau temps après s'être "gavés" de miel pour tenir quelques jours. Plus la reine est âgée, plus vite elle fatigue et se pose. Toute la colonie forme une grappe autour d'elle.

UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN

Rapidement l'apiculteur doit intervenir pour cueillir l'essaim car ce premier arrêt est provisoire.

Les abeilles éclaireuses ont pour mission de prospecter et de trouver un abri où s'installera la colonie définitivement.

Arrivées à destination, les ouvrières construisent des rayons de cire qui accueilleront dans les alvéoles les œufs de la reine et les réserves de miel.

Au printemps, la reine pond plus de 1000 œufs par jour. 

UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN
UN ESSAIM D'ABEILLES DANS NOTRE JARDIN

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

ANNIVERSAIRE DU BLOG MAITE-INFOS

Publié le par maite-infos

ANNIVERSAIRE DU BLOG MAITE-INFOS

Neuf ans aujourd’hui que je prends plaisir à nourrir "presque" tous les jours ce blog ouvert le :

11 avril 2011.

Je vous remercie pour vos visites régulières qui me donnent envie de continuer l’aventure......

Très très belles fêtes de PÂQUES à vous toutes et tous. 

 

 

ANNIVERSAIRE DU BLOG MAITE-INFOS

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

SOUVENIRS D'ENFANCE

Publié le par maite-infos

SOUVENIRS D'ENFANCE

- Bernadette, peux-tu me raconter ton enfance ?

- Je suis née le 9 février 1946, je suis la 11ème de 15 enfants.

En 1949, mes parents ont reçu le prix Nestlé comme en témoigne la photo ci-dessous, la famille s'est ensuite agrandie de jumeaux.

SOUVENIRS D'ENFANCE

- Dans mon enfance, nous habitions "une petite maison" dans un "petit village"dans le Gard, pas loin de Nîmes.

Ma Maman savait tout faire, la cuisine, la couture, le tricotage, le rapiéçage et surtout elle n'avait pas son pareil pour accommoder les restes.

Mon Papa travaillait dur aussi. Il cultivait la vigne et les légumes.

Il avait deux vaches qui nous donnaient du lait.

Maman faisait le beurre et le fromage.

Lorsqu'une vache vêlait, 4 ou 5 mois après (je ne me rappelle pas exactement), mon Père tuait le veau. Nous conservions la viande à la cave.

Chaque année, mes Parents élevaient deux cochons. Les voisins venaient les aider pour les transformer en saucisse, saucisson, boudin, jambon, fritons.

L'hiver 56 m'a particulièrement marquée. Nous n'avions aucun confort, juste une cabane "au fond du jardin" en guise de toilettes. Comme la plupart des personnes de ma génération, nous n'avions pas de salle d'eau. Pour nous laver, nous faisions chauffer de l'eau que nous mettions dans une cuvette.

Nous avons beaucoup souffert du froid. Nous dormions 5 dans le même lit. Nous prenions un gros caillou dans le champ et le mettions au-dessus de la cheminée. Une fois chaud, nous l'enveloppions d'un chiffon et le placions au fond du lit pour réchauffer nos pieds.

A 12 ans je souffrais de maux de tête terribles, je tombais dans les paumes.

Papa m'a conduite chez un guérisseur qui lui a dit : "Ne cherchez-pas, c'est l'appendicite".

La maîtresse ne me voulait plus en cours car je me trouvais mal. Un de mes frères venait me chercher pour me ramener à la maison.

Le jour de ma communion j'ai fais un malaise dans l'église. Mon beau-frère m'a ramenée chez moi et m'a couchée.

J'ai connu "le confort" chez mes parents à 19 ans.

Ma maman nous a quittés l'année de mes 20 ans. Mon Papa est resté seul jusqu'à son départ en 1990.

Un de mes frères jumeaux est parti les rejoindre en 2016.

Nous nous entendons tous très bien. Nous formons une belle famille.

J'ai rencontré mon mari le 3 juillet 1972, nous nous sommes mariés 5 mois après.

Ma fille chérie fêtera ses 40 ans dans quelques jours. Je suis grand-mère d'un petit garçon de 8 ans.

J'ai la nostalgie de mon enfance malgré les privations et le manque de confort.

Je pense très souvent à mes Parents et je les remercie de l'AMOUR qu'ils nous ont donné.

Cet AMOUR me réchauffe le CŒUR encore aujourd’hui.

Merci Bernadette pour ce témoignage des plus émouvants que tu as bien voulu m'autoriser à publier sur mon blog.

Je te souhaite d'être heureuse auprès de ceux qui te sont chers et j'espère te revoir très bientôt lorsque la situation sera redevenue normale.....

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

VISITE CHEZ MONSIEUR JEAN MARC COULOM - DERNIER FABRICANT DE BALAIS ARTISANAUX

Publié le par maite-infos

VISITE CHEZ MONSIEUR JEAN MARC COULOM - DERNIER FABRICANT DE BALAIS ARTISANAUX

Lors de notre passage à Grisolles (82), après avoir visité le musée Calbet, nous sommes allés rendre visite à Monsieur Jean-Marc COULOM, dernier fabricant de balais en paille de sorgho dans la région.

Ce savoir-faire date des années 1850. Le régisseur de la poste aux chevaux, M. PEYREBRUNE,  s'est retrouvé sans travail avec l'arrivée du train à Grisolles.

C'est à ce moment là que lui a germé l'idée de fabriquer des balais comme on les trouve encore aujourd'hui chez Monsieur COULOM.

Entre 1910 et 1925, près de 400 ouvriers fabriquaient des balais dans une vingtaine d'ateliers à Grisolles et dans les alentours Pompignan, Canals...

Chaque jour 6000 balais étaient expédiés dans toute la France et jusqu'en Angleterre par le Havre.

Jean-Marc COULOM nous a gentiment accueillis dans "sa brosserie" où il travaille la paille de sorgho depuis le 1er juillet 1987 pour la transformer en balais, balais 100 % "occitans" fait main. Autrefois la paille était récoltée dans la région, depuis les années 90,  elle est achetée dans les pays de l'Est.

Il achète les manches en bois des Landes dans les environs de Casteljaloux.

Ci-dessous : la liste des différents modèles fabriqués :

- la Fanette ;

- Le Balejon" ;

- Le "6 fils rouges" ;

- Le "5 fils rouges" ;

- "Le Moquette".

Merci de visionner les vidéos ci-dessous pour de plus amples explications.

Jean-Marc est un homme passionné, ouvert au monde et qui a un objectif ;

"Transmettre un savoir faire artisanal

qui a fait de Grisolles, durant plus de 100 ans,

la capitale française et même européenne du balai".

Un grand merci Jean-Marc pour votre accueil chaleureux et vos intéressantes explications et anecdotes.

Au plaisir de vous revoir.

VISITE CHEZ MONSIEUR JEAN MARC COULOM - DERNIER FABRICANT DE BALAIS ARTISANAUX

C'est sur cette chaise, plus que centenaire, dont il a héritée du grand-père de son ami, qu'il transforme la paille de sorgho.

VISITE CHEZ MONSIEUR JEAN MARC COULOM - DERNIER FABRICANT DE BALAIS ARTISANAUX

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)

Publié le par maite-infos

Musée CALBET

15, rue Jean de Comère

05 63 02 83 06

www.museecalbet.com

ouvert du mercredi au samedi de 15 h 00 à 18 h 00

VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)

Une belle surprise, tout d'abord en découvrant la façade à colombage du XVIIsiècle magnifiquement entretenue et sa porte d'origine.

Gentiment accueillis par Raphaëlle, jeune étudiante en histoire de l'art, nous nous sommes laissés guider dans les différentes pièces.

Ce Musée des arts et traditions populaires a été fondé en 1939 par Théodore CALBET, poète occitan né le 11 janvier 1862 à Escatalens (82). Après avoir lancé un appel aux "Grisollais", ces derniers ont légué au Musée divers objets rappelant l'histoire du passé.

Le Musée CALBET reçoit le soutien de la ville de Grisolles, de la région Occitanie et du département du Tarn-et-Garonne. Il fait partie des Musées de France et du réseau d'art contemporain Air de Midi.

Chaque année plusieurs expositions éphémères sont organisées. "Hier et aujourd'hui" cohabitent pour le plaisir des visiteurs.

L’exposition 'L'Aquarium de la nuit" de la plasticienne Delphine GIGOUX MARTIN inaugurée le 4 octobre se termine aujourd'hui. Nous avons eu la chance d'admirer ses œuvres (dessins animés projetés sur les murs, animaux naturalisés, tapisseries, objets en céramique).

Je vous invite à faire défiler les photos qui vous donneront, j'en suis sûre, l'envie de visiter ce lieu dont la commune de Grisolles ainsi que l'équipe du Musée Calbet peuvent s'enorgueillir.

Par contre la partie de la visite relative à la fabrique de balais fera l'objet d'une autre publication.

 

VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)

"L'Aquarium de la nuit : Installation vidéo, dessin au fusain et projection d'un dessin animé"

VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)
VISITE DU MUSÉE THÉODORE CALBET A GRISOLLES (82)

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

JOURNÉE PORTES OUVERTES A L'ECOLE SUPÉRIEURE DES MÉTIERS A MURET LE SAMEDI 21 MARS 2020

Publié le par maite-infos

"Vous souhaitez devenir :

  • Boulanger
  • Pâtissier
  • Chocolatier-Confiseur
  • Boucher
  • Charcutier - Traiteur

Pensez à l'ESM Muret (Ecole Supérieure des Métiers).

L'Ecole Supérieure des Métiers permet, chaque année, à plus de 1200 apprenants, de se lancer dans ces métiers de l'artisanat avec 94 % de taux d'intégration après l'obtention du diplôme en emploi ou en poursuites d'études."

Samedi 21 mars 2020 de 9 h 00 à 17 h 00

Adresse : 

25, Chemin de la Pyramide

31600 MURET 

Tél. 05 62 11 60 60

Email : esm@cm-toulouse.fr

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>