750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

infos

LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE

Publié le par maite-infos

LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE

Accueillis avec le sourire par deux jeunes filles fort sympathiques, c'est avec "grand plaisir" que nous avons accepté de déguster un chocolat : blanc, noir ou au lait.

Mon choix se porte toujours sur le chocolat noir, j'ai donc goûté un chocolat noir surmonté d'un cerneau de noix.... délicieux.

Nous avons pu admirer la grosse cloche exposée à l'entrée, un travail d'artistes. 

Après paiement de notre achat, un ticket nous a été remis pour participer au tirage au sort et gagner "peut-être", cette cloche chocolatée pour le bonheur des petits et des grands....

 

 

C'est en 1962, qu'Andrée et Jean-Louis RENAUT, ont élaboré leurs premiers chocolats dans un tout petit atelier situé dans le village de Larra, d'où l'origine du nom de cette entreprise familiale. 

Depuis plusieurs années, leur fille Pierrette a repris le flambeau.

LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE
LE RENDEZ-VOUS DES GOURMANDS - LA CHOCOLATERIE DE LARRA A GRENADE SUR GARONNE

Boutique de Larra

3, place du 8 Mai 1945

31330 Larra

Tél. 05 36 25 94 55

-------------

Boutique de Grenade

152, Route de Toulouse

31330 Grenade

Tél. 06 16 98 92 36

-------------

Boutique de Gimont

Boulevard du Nord

32200 Gimont

Tél. 05 81 67 81 58

 

 

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES

Publié le par maite-infos

SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES

"Amoureux" ou plus précisément "PASSIONNES" des Orchidées, Michel & Rolland BOFFO ainsi que Frédéric VILLANOU vous accueillent du lundi au vendredi pour vous faire visiter et vous documenter sur ces fleurs qui ne peuvent que vous émouvoir tant par leurs couleurs, leurs originalités et leurs senteurs subtiles.

Le fait de pénétrer dans cette serre où se côtoient des centaines d'orchidées toutes aussi belles les unes que les autres me procure toujours le même émerveillement.

Hier, premier jour du printemps, nous sommes donc revenus avec Kalty et Anna, pour passer un moment, hors du, temps, éblouis par tant de beautés. Le printemps est arrivé... VIVE LE PRINTEMPS.

Bien qu'il me serait difficile de dire laquelle je préfère, Je me suis particulièrement intéressée à cette fleur dont la pollinisation est restée très longtemps un mystère.

Appelée :

"L'ETOILE DE MADAGASCAR" (AGRAECUM SESQUIPEDALE)

J'ai eu l'immense chance d'admirer l'unique fleur qu'il restait car la saison de sa floraison est terminée.

Sa fleur en forme d'étoile est munie d'un nectaire de 25 à 30 cm dans lequel se trouve le nectar. Son parfum est intense la nuit.

En 1862, Charles DARWIN (naturaliste et paléontologue britannique né le 12 février 1809, auteur de l'ORIGINE DES ESPECES en 1859) prédit qu'il devait exister un papillon possédant une trompe de la même taille qui lui permettait d'enfoncer celle ci le plus loin possible dans le nectaire. Se couvrant ainsi la tête de pollen, l'insecte s'envole ensuite vers d'autres fleurs pour en aspirer le nectar et dépose le pollen qui entrainera la fécondation.

Quarante ans plus tard, en 1903,  un grand papillon nocturne muni d'une trompe de 22 cm que l'on nomma

"XANTHOPAN MORGANI PRAEDICTA" 

en hommage à DARWIN, fut identifié. 

 

 

 

Contrairement à d'autres plantes à fleurs, les orchidées ne sont pas pollinisées par le vent ou l'eau.

Les principaux agents pollinisateurs des orchidées sont les abeilles, certaines mouches, les colibris ....

Ci-dessous, je vous laisse découvrir quelques orchidées qui, j'en suis sûre, ne vous laisseront pas indifférent.

 

SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES
SAINT-JORY - LA SERRE AUX ORCHIDEES BOFFO FRERES

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

MISE A L'HONNEUR D'ADRIENNE BOLLAND A L'OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

Publié le par maite-infos

 

Née le 25 novembre 1895, à Arcueil-Cachan dans le Val de Marne, Adrienne BOLLAND est la  benjamine d'une fratrie de sept enfants. Son père meurt subitement en 1909,  la famille se retrouve dans la précarité. 

Adrienne est le garçon manqué de la famille, éprise d'indépendance, contestataire et rebelle.

En 1919, ruinée par sa passion du jeu, elle  se lance dans une formation de pilotage. Avec son mauvais caractère, son talent et son audace incroyable, elle ose s'aventurer dans un métier où la femme est l'intruse. 

  • Le 20 janvier 1920 après dix semaines de  formation à l'école de pilotage CAUDRON, elle devient la 13ème femme titulaire d'un brevet de pilote. Son brevet porte le numéro 12 bis ;
  • Le 1er février 1920, elle réussit la performance d'être la première femme pilote d'essai engagée, pour trois ans, par René CAUDRON ;
  • Le 25 août 1920, elle devient la  première femme à traverser la Manche, en avion, depuis la France ;
  • Les 8, 9 et 10 octobre 1920, elle pilote lors d'un meeting aérien.

Le 1er avril 1921, à l'âge de 25 ans, à bord d' un Caudron G3, dans sa carlingue découverte, sans cartes et sans appareil de navigation, elle réalise l'exploit de

la traversée de la Cordillère des Andes.

Elle passe par le sommet de l'Aconcagua, à 6 962 mètres d'altitude.

 

 

Après 4 heures de vol, dans des conditions rocambolesques, elle atterrit à l'aéroport de Santiago du Chili paralysée par le froid, le visage gonflé, barbouillé du sang qu'elle a perdu à cause de l'altitude, les sourcils givrés.

Les Chiliens l'accueillent en héroïne.

Par contre aucun officiel français n'est présent, l'Ambassadeur de France ayant cru à un poisson d'avril n'est pas venu saluer sa performance.

Cet exploit la propulse au rang des célébrités mondiales.

  • Le 27 mai 1924, elle décroche le record mondial féminin avec 212 loopings en 73 minutes.
  • En 1930, elle épouse Ernest VINCHON, aviateur instructeur pendant la guerre de 14-18. 

Engagée et humaniste, 

En 1934, elle s'engage avec Maryse BASTIE et  Hélène BOUCHER dans la lutte pour le droit de vote des femmes.

Subissant plusieurs sabotages, elle aura sept accidents graves mais en réchappera toujours.

En 1936, elle continue de voler pour le plaisir et aussi

au profit des Républicains espagnols

dont elle défend la cause.

En 1940, son mari et elle s'investissent en résistance. 

A la libération, elle est faite Officier de la légion d'honneur.

Son époux meurt en 1966.

Elle fait don de tous ses biens à la Fondation de la Vocation afin d'aider, par l'octroi de bourses, les jeunes gens désireux de s'engager dans la carrière aéronautique.

Adrienne BOLLAND meurt à Paris le 18 mars 1975.

 

 

 

 

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)

Publié le par maite-infos

 

"Inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, il a été fondé en 1626 par les Ursulines de Toulouse.

Les 60 religieuses ont assuré l'instruction des jeunes filles pendant 177 ans.

Elles furent expulsées en 1793 et le bâtiment fut transformé en hôpital militaire.

Le Duc de WELLINGTON y séjourna lors de la Bataille de Toulouse.

Propriété privée, les vestiges ont fait l'objet de belles restaurations depuis 1965.

A l'occasion des journées européennes du patrimoine, les propriétaires proposent aux visiteurs de découvrir les vestiges :

  • deux salles avec plafonds peints,
  • les arcades de l'ancien cloître,
  • la cour d'entrée,
  • le jardin et les dépendances.

Depuis le dernier étage, on peut admirer une vue panoramique de la ville."

 

L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)
L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)
L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)
L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)
L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)
L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)
L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES A GRENADE (31)

 

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

EXPOSITION A L'ESPACE HALLE & ARTS DE L'OFFICE DE TOURISME DE GRENADE DES OEUVRES DE JOEL CHAPEAU

Publié le par maite-infos

 

Jusqu'au samedi 27 mars, l'espace Halle & Arts de l'Office de Tourisme de Grenade accueille un artiste peintre grenadain :

Joël CHAPEAU

"Peintre autodidacte, il s'est lancé dans la peinture après avoir suivi des cours dans le cadre de l'atelier de peinture du centre culturel d'Airbus pendant de nombreuses années et continue à peindre chez lui pour son plaisir, celui de sa famille et de ses amis.

Approchant de la retraite, il lui semble désormais intéressant d'essayer de faire connaître ses œuvres.

"Ce travail est essentiellement inspiré de mes photos personnelles, glanées lors de balades, au gré de mes émotions, explique l'artiste.

Cependant, j'aime par moments peindre de façon abstraite afin d'explorer de nouvelles voies en revenant à des formes plus épurées et au travail des couleurs sans soucis de réalité.

Je travaille essentiellement l'acrylique sur toile, bois ou carton.

Il m'arrive aussi, suivant mon inspiration, de coller des tissus ou d'autres matières pour donner des reliefs ou exploiter les textures et couleurs de ceux-ci."

Les thèmes principaux de cette exposition trouvent leurs origines dans la découverte de la sculpture sur pierre, dans l'une des expositions sur l'Océanie au Quai Branly et dans des paysages rencontrés lors de promenades.

 

 

 

 

Office de Tourisme des Hauts Tolosans

38, rue Victor Hugo

31330 GRENADE

Tél. 05 61 82 93 85

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

MISE A L'HONNEUR - MON AMIE BETTY NOUS TRANSPORTE DANS LA REGION LOTOISE ET QUERCYNOISE

Publié le par maite-infos

 

Un grand merci Betty pour ce beau texte que tu as écrit ainsi que pour les magnifiques photos que tu m'autorises à publier sur le blog. A très très bientôt le plaisir de te revoir.

BETTY :

- "Aujourd'hui, je vous propose de vous rendre dans le sud de cette belle région Lotoise et Quercynoise et aussi sur la terre de mes ancêtres.

Au détour de quelques chênes truffiers, en quelques battements d'ailes, venez déposer votre regard sur des "lavoirs papillons", ils doivent leur nom à la forme en V des dalles calcaires sur lesquelles les lavandières battaient le linge.

 

 

Dans un très bel état de conservation, ils ont su  apprivoiser le temps.

Détrônés par nos chers lave-linge, les lavandières sont parties.

Aujourd'hui je contemple ces constructions sous le regard d'un batracien qui semble seul maître des lieux.

Une petite virée s'impose depuis Limogne en Quercy. Partez à la recherche de ces lavoirs, vous les trouverez facilement.

Je vous donne quelques noms de villages : Saillac, Cremps, Escamps, Bach, Beauregard, Varaire, Concots.

Aujols et ses 20 lavoirs.

A Laburgade, petit village près de Cahors, n'oubliez-pas le chemin des 13 puits en enfilade.

Ces puits sont notifiés sur le cadastre, à partir de 1850.

Leur profondeur moyenne est de 3 m. Ils sont taillés dans le rocher et  alimentés, non pas par une nappe phréatique mais par diverses résurgences.

Ils appartiennent à plusieurs propriétaires et ont été remis en état en 1988 par l'artisan maçon du village.

Organisez votre promenade, les villages se côtoient.

Bonne balade, vous ne le regretterez pas !

PS. Petit avantage, la visite est gratuite.

Betty C.

 

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS DU MUSEE DES ABATTOIRS

Publié le par maite-infos

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

Comme tous les autres musées, le musée des abattoirs est fermé au public.

Par contre, les cours  sont ouvertes, gratuitement,  dans le respect des consignes sanitaires,

76, allées Charles de Fitte,

du mercredi au dimanche

de 12 h 00 à 17 h 00

jusqu'au 21 mars 2021

La majorité des oeuvres sont des mosaïques de pâte de verre coloré.

Fernand LEGER est né  le 4 février 1881, à Argentan, en Normandie,

Avant-gardiste il donna naissance au concept d'art moderne.

L'art, la peinture et le dessin étaient comme une seconde nature pour lui.

On retrouve dans ses œuvres les thèmes suivants : les congés payés, les loisirs, le monde du cirque, les constructeurs et les musiciens.

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

"Le Grand Tournesol"

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

"Les trois musiciens"

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS
TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

"La Grande Parade, 1953"

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

"La Partie de Campagne" 1953

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS
TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

Les Femmes au Perroquet, 1952"

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS
TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

"Acrobates et Musiciens, 1945"

TOULOUSE - EXPOSITION EN PLEIN AIR DES OEUVRES DE FERNAND LEGER DANS LES COURS  DU MUSEE DES ABATTOIRS

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS

Publié le par maite-infos

TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS

Un avant goût du printemps ...

Une balade au jardin japonais Compans-Caffarelli.

Classé jardin remarquable, ce magnifique jardin, créé en 1981 porte depuis le 11 mai 2016 le nom de :

JARDIN JAPONAIS PIERRE BAUDIS.

Ancien maire de Toulouse, Pierre BAUDIS a souhaité reproduire, durant son mandat  (de 1971 à 1983) un jardin zen à l'image des jardins de Kyoto et du jardin japonais de Dublin.

Nous reviendrons au mois d'avril  en pleine floraison des cerisiers...

TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS

Maître TAISEN DESHIMARU.

Il a fondé de nombreux dojos zen en France

dans les années 1970.

TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS
TOULOUSE - LE JARDIN JAPONAIS

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

HISTOIRE D'UNE AMITIE - OKLAHOMA-OCCITANIA

Publié le par maite-infos

HISTOIRE D'UNE AMITIE - OKLAHOMA-OCCITANIA

C'est lors d'une balade à Montauban que nos amis Maïté & Jacques nous ont fait remarquer à la sortie de "Sapiac" ce rond point des plus insolites, appelé "Rond des Osages". 

Il existe une réplique du Rond des Osages à Pawhuska, capitale des Osages* en Oklahoma (USA).

A l'initiative de l'Association OK'OC, présidée par Jean-Claude DROUILHET, cette œuvre conçue par Michel BATTLE, réalisée par les services municipaux de Montauban, a été inaugurée le 14 juillet 1992 par Roland GARRIGUES, premier adjoint au maire de la ville, en présence des délégués de huit nations indiennes de l'Oklahoma (USA).

Ces trois structures en tube rendent hommage aux  trois indiens Osages, deux hommes et une femme, qui furent accueillis et réconfortés par une journée glaciale de novembre 1829 par les Montalbanais après une errance de plus de deux ans en Europe et en France.

Les couleurs n'ont pas été choisies au hasard :

  • le rouge pour le feu, l'été et l'amour ;
  • le bleu pour l'air, l'eau, le printemps et l'esprit ;
  • le jaune pour la terre et le soleil.

Rappel historique :

Au XIXe siècle la Grande Louisiane était une colonie française. Ce grand diocèse était administré par Monseigneur Louis-Guillaume DUBOURG en résidence à Saint Louis, aujourd'hui capitale de l'Etat du Missouri. L'évêque avait envoyé des missions évangéliques chez les Osages. Beaucoup d' indiens Osages étaient convertis à la religion catholique.

En 1803, le premier consul Bonaparte vendit la Louisiane française à l'ancien ambassadeur des Etats-Unis à Paris, Thomas JEFFERSON, devenu Président des Etats-Unis, 

Les Osages regrettaient le départ des trappeurs français. 

C'est pourquoi en 1827, six Indiens de la tribu Osage (quatre hommes et deux femmes) embarquent à la Nouvelle-Orléans pour la France. Ils sont accompagnés par le Français David DELAUNAY, qui veut gagner beaucoup d'argent en les exhibant comme "sauvages".

Informés par les gazettes, ils sont accueillis le 27 juillet 1827, par des milliers de personnes au port du Havre puis à Rouen.

Ils sont présentés au roi Charles X.

Ils sont exhibés dans la plupart des théâtres parisiens qui versent beaucoup d'argent à David DELAUNAY pour profiter de cette attraction.

Trois mois plus tard, DELAUNAY est jeté en prison pour diverses escroqueries.

Les six indiens, abandonnés errent sur les routes pendant plus de deux  ans.

Le groupe se sépare, trois d'entre eux, deux hommes et une femme, sans ressource, arrivent à Montauban épuisés et affamés.

Ils traversent le pont vieux et se présentent à l'évêché (la mairie actuelle) ayant appris que leur ancien évêque de la Louisiane était devenu évêque de cette ville.

Avec l'aide de la population, l'évêque récolta suffisamment d'argent pour leur offrir le voyage de retour.

Ils n'ont jamais oublié la générosité des Montalbanais.

En 1989, l'association Oklahoma-Occitania (OK-OC) a été créée. Jean-Claude DROUILHET prit contact avec les descendants de ces trois osages et organisa en collaboration avec la nation Osage des échanges culturels qui durent depuis plus de trente ans régulièrement en Occitanie et en Oklahoma.

 

*Osages, signifie "enfants de l'eau du milieu" car la rivière du même nom (affluent du Mississippi) traverse leurs terres.

HISTOIRE D'UNE AMITIE - OKLAHOMA-OCCITANIA

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

TOULOUSE - LA TOUR DE L'ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS

Publié le par maite-infos

TOULOUSE - LA TOUR DE L'ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS

Situé dans les jardins de la Banque de France, 1, rue du collège de Foix à Toulouse, le clocher de l'église, classé Monument Historique en 1862, représente, avec le portail, les vestiges de l'ancien couvent des Cordeliers de style gothique languedocien dont la construction débuta à la fin  XIIIsiècle.

Sur le fronton de l'église était écrit en latin :

"durabit donec fructus formica marinos,

Ebibat, et totum testudo permabulet orbem."

Traduction : 

"La fourmi aura absorbé toutes les eaux de la mer

et la tortue aura parcouru toute la terre, que je durerai encore"

Et pourtant en 1871, le couvent des Cordeliers récupéré par l'armée qui le transforma en magasin à fourrage, prit feu. Sa voûte fut détruite par l'incendie et ses murs furent abattus deux ans plus tard.

Il ne reste aujourd'hui que le clocher qui culmine à quelques 42 m au-dessus de Toulouse ainsi qu'une partie du portail, la salle capitulaire et la sacristie.

La salle capitulaire (15, rue des lois) appartient aujourd'hui à l'Université de Toulouse, elle accueille des concerts et des expositions.

TOULOUSE - LA TOUR DE L'ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS
TOULOUSE - LA TOUR DE L'ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS
TOULOUSE - LA TOUR DE L'ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS
TOULOUSE - LA TOUR DE L'ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS
TOULOUSE - LA TOUR DE L'ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS

Publié dans Infos

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>